Mon Univers

Home ADN Animaux Anomalies Artefacts Choquant Ciel Climat Curiosité Civilisations Divers sites Entités Etonnant E.T.artefact Erotisme E.T.visites Gravité Mer Prédictions Humour Hybrides I.A Legendes Lune Mystères Mode OVNI Plantes Photos Pollution Radiation Robots Sang Peau Savez-vous ? Tout va bien

École par SMS


   Aux Philip­pines, les enfants font l’école par messages pendant la pandé­mie.

Aux Philip­pines, où plus de 60 % des ménages ont une connexion inter­net très limi­tée selon la Banque mondiale, l’école à distance n’est pas une mince affaire pendant la pandé­mie. Si bien que certaines d’entre elles se sont mises à faire cours aux élèves par Messen­ger et d’autres apps de messa­ge­rie, raconte Bloom­berg ce 30 octobre.

Une école de la ville de Makati, dans la banlieue de Manille, utilise ainsi une version à faible bande-passante de Messen­ger pour conti­nuer à faire cours à ses élèves confinés. Il est impos­sible d’en­voyer des photos ou des vidéos sur cette version de l’app de Face­book, aussi les ensei­gnants envoient-ils de longs messages ponc­tués d’emoji aux enfants.

Ces derniers doivent donc emprun­ter un smart­phone et le compte Face­book d’un de leurs parents pour suivre la classe, où ils lisent les leçons et répondent à des ques­tions que leur posent les profes­seurs. « C’était dur au début », témoigne April Garcia, une jeune prof de 22 ans, parti­cu­liè­re­ment pour les cours de math sans pouvoir envoyer de graphiques ou autres aides visuelles pour aider les élèves à comprendre le problème. « Je ne vois pas les enfants, et s’ils ont des ques­tions ils peuvent ne pas oser la poser », ajoute-t-elle.

Les Philip­pines subissent le plus long confi­ne­ment du monde. Les habi­tants de Manille sont confi­nés depuis sept mois et demi, et les restric­tions, qui devaient être levées initia­le­ment le 31 octobre, ont été repous­sées jusqu’à la fin du mois de novembre..


Retour vers le dossier


Retour vers la page d’accueil